français

Procédure : appliquer des effets à une entité PictureMarkerSymbol dans une carte web à l’aide d’ArcGIS API for JavaScript

Résumé

Des fichiers d’images peuvent être employés en guise d’entités ponctuelles et surfaciques dans ArcGIS API for JavaScript en utilisant la classe PictureMarkerSymbol. Pour en savoir plus, reportez-vous à la documentation ArcGIS API for JavaScript: Class: PictureMarkerSymbol (ArcGIS API for JavaScript : Classe : PictureMarkerSymbol).

Dans certains cas, les effets (tels que l’effet de pulsation) constituent un bon moyen de mettre en évidence les entités à sélectionner. L’effet de pulsation permet de faire clignoter les entités pendant un laps de temps donné pour mieux les mettre en relief. Cela est pratique, par exemple, pour empêcher les utilisateurs de cliquer sur la mauvaise entité.

Procédure

Les extraits de code suivants permettent d’appliquer des effets à une entité PictureMarkerSymbol dans une carte web à l’aide d’ArcGIS API for JavaScript. Pour appliquer des effets à une entité, il convient d’attribuer un « ID » à la couche sélectionnée au moment de sa création pour faire référence aux styles du fichier CSS. L’exemple ci-dessous montre comment ajouter un ID à la couche.

...
var gl = new GraphicsLayer ({id: "blink"});
...
Les styles sont ensuite définis dans le fichier CSS en fonction des effets ou animations désirés de la section . L’extrait de code ci-dessous montre comment ajouter un effet de pulsation sur une couche d’entités.
Remarque :
Les extraits de code ci-dessus illustrent comment déclarer une nouvelle entité avec un ID appelé « blink » (clignotant). Le fichier CSS est ensuite modifié au moyen d’une propriété @keyframe destinée à décrire le comportement de l’animation désirée. #blink_layer sert à définir la récurrence de l’animation pour chacune des entités générées identifiées par l’ID « blink ».

Informations associées