français

Procédure : mettre à niveau une géodatabase Oracle après l’application du patch Spatial Reference Consistency Patch

Résumé

Le patch Spatial Reference Consistency Patch publié pour ArcGIS versions 10.2.1 et 10.2.2 (Desktop, Engine et Server) corrige les incohérences entre la référence spatiale d’une classe d’entités et les métadonnées de la géodatabase.

Après l’application du patch Spatial Reference Consistency Patch, l’administrateur doit mettre à niveau la géodatabase et, dans certains cas, il est nécessaire de supprimer et de recréér les index spatiaux des classes d’entités.

Cet article indique les étapes permettant de mettre à niveau la géodatabase et de savoir si les index spatiaux des classes d’entités doivent être recréés.

Procédure

Après l’application du patch Spatial Reference Consistency Patch, il est nécessaire de mettre à niveau la géodatabase. La mise à niveau de la géodatabase détecte et corrige les éventuelles métadonnées des références spatiales incohérentes. De plus, des déclencheurs sont ajoutés à divers objets de dictionnaire de données de géodatabase afin d’empêcher l’introduction d’incohérences des références spatiales par des applications ArcGIS qui ne bénéficient pas du patch Spatial Reference Consistency Patch.

Même après l’exécution de la mise à niveau de la géodatabases, il peut arriver qu’il faille recréer les index spatiaux de classes d’entités présentant des valeurs de références spatiales incohérentes.

Si les index spatiaux ne sont pas recréés, les erreurs suivantes peuvent se produire :

« Erreur de DBMS sous-jacente [ORA-29861: domain index is marked LOADING/FAILED/UNUSABLE. »

« Erreur de DBMS sous-jacente [ORA-29869: cannot issue ALTER without REBUILD on a domain index marked FAILED. »

  1. Déterminez les classes d’entités dont les index spatiaux doivent être créés.

    La requête suivante renvoie les classes d’entités qui ne sont dotées d’aucun index spatial :

    SELECT  owner, table_name
    FROM sde.st_geometry_columns
    WHERE (owner, table_name, column_name) NOT IN
    (SELECT owner, table_name, column_name
    FROM sde.st_geometry_index);

    La requête suivante renvoie les classes d’entités actuellement dotées d’un index spatial non valide :

    SELECT owner, table_name
    FROM all_indexes
    WHERE status <> 'VALID'
    AND ityp_owner = 'SDE'
    AND ityp_name = 'ST_SPATIAL_INDEX';


    Remarque :
    Cette requête ne renvoie pas les index non valides pour lesquels l’utilisateur ne dispose pas de privilèges. Il est recommandé de faire exécuter la requête par un utilisateur qui dispose d’autorisations élevées.

  2. Pour chaque table renvoyée, utilisez ArcCatalog pour supprimer et créer l’index spatial.

Informations associées