français

Problème : problèmes de performances avec ArcGIS for Desktop 10.x

Description

Les applications ArcGIS for Desktop font parfois preuve de performances peu élevées, par exemple, lors du lancement d’ArcMap ou d’ArcCatalog, de l’ouverture d’une nouvelle carte, de l’initialisation de scripts ArcPy, de l’exportation de cartes vers des fichiers PDF, etc.

Cause

Les performances d’un ordinateur reposent sur ses spécifications logicielles et matérielles. Si la configuration matérielle requise est suffisante pour fournir des performances élevées, en fonction de la charge logicielle en cours, plusieurs autres facteurs utilisent les ressources système de l’ordinateur et entraînent des problèmes de performances.

Les problèmes de performances peuvent donc être dûs à n’importe quelle raison indiquée ci-dessous :

• Applications nombreuses exécutées en arrière-plan ou au démarrage, comme Symantec AntiVirus, Citrix, Google Chrome, etc.
• Configuration de plusieurs paramètres dans ArcMap
• Redirection des répertoires de base de l’utilisateur dans Citrix
• Présence de logiciels malware sur l’ordinateur
• Paramètres de puissance du système Windows ou de l’ordinateur

Solution ou procédure de contournement

Vous trouverez ci-après certaines suggestions permettant d’optimiser les performances d’ArcGIS for Desktop et de l’ordinateur.

A. Amélioration des performances d’ArcGIS for Desktop

• Si ArcGIS for Desktop est exécuté dans un environnement Citrix XenApp, désactivez les redirections de dossier au niveau du serveur de terminal Windows Server afin d’empêcher la redirection des répertoires de base des utilisateurs.

• Créez des connexions vers les répertoires contenant des données sur le réseau au niveau le plus bas possible.

• Vérifiez la capacité de votre ordinateur à exécuter ArcGIS : Can You Run It?

• Effacez le cache d’affichage. Le cache d’affichage facilite le déplacement et le zoom dans une carte existante, mais s’il est conservé au lieu d’être effacé d’une carte à une autre, il peut générer un important problème de performances. Dans ArcMap, cliquez sur Customize (Personnaliser) > ArcMap Options (Options ArcMap). Sur l’onglet Display Cache (Cache d’affichage), cliquez sur Clear Cache (Vider le cache).

Remarque :
ArcMap est programmé pour vérifier la validité de toutes les connexions aux dossiers figurant dans les chemins de la connexion spécifique. Par exemple, si les données souhaitées figurent six dossiers plus bas dans la structure des répertoires du réseau, la boîte de dialogue Add Data (Ajouter des données) vérifie la validité des six dossiers avant de descendre au répertoire contenant les données que l’utilisateur souhaite ajouter à la carte.

• Effacez l’historique de géotraitement en accédant à Geoprocessing (Géotraitement) > Geoprocessing Options (Options de géotraitement) et, sous Results Management (Gestion des résultats), modifiez le paramètre en « Never save (Ne jamais enregistrer) » ou « Keep results younger than 1 Day (Conserver les résultats postérieurs à 1 jour) ».

Remarque :
Si de nombreuses opérations de géotraitement sont exécutées depuis ArcMap, la validation de l’historique de ces opérations pour une période de deux semaines affecte considérablement les performances.

• Minimisez le nombre de connexions réseau vers le serveur qui sont enregistrées dans un document ArcMap. La présence de nombreuses connexions réseau dans un document MXD occasionne une perte de performances considérable.

• Lorsque cela est possible, définissez la projection du bloc de données ArcMap sur le système de coordonnées de n’importe quelles données raster de la carte.

Remarque :
Lorsque l’imagerie raster est projetée à la volée, elle contribue à diminuer les performances. La projection à la volée des données vectorielles est beaucoup plus rapide.

Pour plus d’informations, reportez-vous à l’article suivant de la base de connaissance :HowTo: Improve performance working in ArcMap and ArcCatalog (Procédure : améliorer les performances d’utilisation d’ArcMap et ArcCatalog).

B. Amélioration des performances Windows

• Téléchargez et installez l’application Process Monitor et exécutez-la lorsque vous ajoutez des données dans ArcMap. Cette application enregistre toutes les opérations effectuées sur l’ordinateur, ainsi que leur durée. Les fichiers PML créés par cette application contiennent des centaines de milliers d’entrées puisqu’elle enregistre les durées des événements au millionième de seconde près. L’analyse de la sortie permet aux utilisateurs de déterminer quelle application de l’ordinateur interfère avec les performances d’ArcGIS for Desktop. Téléchargez et installez l’application à partir de Windows Sysinternals.

• Téléchargez et installez l’outil IOzone à partir de IZone Filesystem Benchmark. Il s’agit d’un outil Open Source d’étude de système de fichiers couramment utilisé. Il évalue les performances du système et permet de comparer l’accès réseau à des données par rapport à un accès local.

Remarque :
L’exécution de cet outil peut prendre des heures en fonction de l’état du réseau.

• Etablissez une liste blanche de certaines zones de l’ordinateur afin de les soustraire de l’analyse anti-virus répétitive.

• Effectuez régulièrement une défragmentation du disque après l’avoir nettoyé. Redémarrez ensuite l’ordinateur.

Avertissement :
Ne procédez pas à une défragmentation du disque sur des disques SSD.

    Informations associées